c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



vendredi 14 août 2009

« J’ai besoin des réservistes ! »


« J’ai besoin des réservistes ! » : c’est le message que le général Elrick Irastorza, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), a transmis récemment au président de l’association nationale des réservistes de l’armée de Terre (ANRAT), à l’occasion du changement de présidence de l’association.

La ponction opérée sur les états-majors par la nécessité de pourvoir de nouveaux postes dans la structure OTAN, avec la pleine réintégration de la France dans le commandement intégré, « crée un nouveau besoin de réservistes », en particulier de réservistes ayant une formation et une aptitude au travail en état-major.

Pour autant, les missions opérationnelles communes à toutes les unités de l’armée de Terre restent une priorité d’affectation pour le plus grand nombre des réservistes, et le CEMAT insiste sur le caractère essentiel de ces missions.

« Je ne veux plus qu’on dise que ces missions sont des sous-missions. Elles sont aussi importantes pour le fonctionnement de l’armée de Terre que les missions en opérations extérieures. Avec le déploiement de la France sur tous les théâtres extérieurs où elle est engagée, et avec les restructurations en cours, il me reste vingt régiments d’infanterie qui sont consommés en permanence, et il me faut évidemment une ressource de substitution : c’est la place des réservistes ».

Sources : ANRAT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire