c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



samedi 17 octobre 2009

A l’heure où tout le monde se plaint de son travail, de son stress, de ses inquiétudes, le militaire lui, sert son pays sans état d’âme.



On ne l’entend pas. Malgré les difficultés, il accomplit sa mission, son travail, avec fidélité aux valeurs dont il se réclame et sans réclamer davantage que son dû.

Lorsque ça tourne mal pour lui, il serre les rangs et se promet de faire mieux la prochaine fois. Le manque de moyens peut affecter son moral et parfois éclaircir ses rangs, on l’a vu à Uzbin l’année ou sont tombés dix des siens, mais jamais il n’en fera supporter le poids à ses concitoyens. Le jour où son travail ne lui conviendra plus, il prendra le chapeau mou et partira. Il partira de toute façon avant les autres et plus usé que les autres - pour la plupart.

Ses conditions de travail, il faut le rappeler, sont diaboliques pour beaucoup d’entre eux. Des mois de noble servitude à combattre pour que nous puissions petitement ou grandement profiter de nos libertés. Le militaire est le dernier maillon fiable d’une chaîne dont les valeurs sont au rancart d’une société au patriotisme moribond.

On peut dire que le militaire a choisi son métier. On peut dire aussi que celui qui conduit des trains ou trait des vaches aura choisi le sien. Chacun des trois choix a droit au titre de noble vocation, défendre, nourrir, transporter. L’un des trois a même la certitude d’une rente de situation. Mais, la différence est de taille, le militaire œuvre dans l’indifférence générale et jamais ne il se fera entendre en désorganisant gravement la société. Là où les uns demandent de l’argent, des compensations, des avantages, le militaire demandera des hélicoptères et des équipements pour mieux assurer sa mission et s’il ne les obtient pas, il lui restera le système D.