c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



dimanche 27 décembre 2009

BONNES FETES A TOUS



A l'occasion du temps des fêtes, rien n'est plus agréable que de festoyer avec ceux qu'on aime.
Beaucoup de bonheur, de douceur et de sérénité pour la Nouvelle Année, ainsi que la réalisation des projets les plus chers !!

Reprise du blog le 05 janvier.




Noublions pas,
Partout dans le monde nos militaires sont présents pour défendre la paix.
Plus de 30.000 militaires français sont actuellement loin de chez eux, de leur famille et de leurs proches amis.

Que ce soit en Afghanistan, au Liban, en Côte d’Ivoire, au Kosovo, au Tchad, au large de la Somalie, à bord des navires de la Marine nationale, ils veillent sur notre sécurité et défendent les intérêts de notre pays, parfois au péril de leur vie, comme cela a été le cas pour 21 d’entre eux en 2009.

Notre pensée, toujours forte à des soldats éloignés de chez eux et de leur pays, et en particulier, pour les familles endeuillées.

À ces familles dont c’est le premier Noël et du Nouvelle An, privé du mari, du compagnon, du père, du frère ou du fils tombé, nous disons notre compassion, et notre plus sincère affection.

Et à l’occasion des fêtes de fin d’année, pour témoigner votre soutien et votre sympathie à l’égard de ces hommes et de ces femmes qui ont choisi le métier difficile des armes pour servir les autres et leur pays, vous êtes invités à déposer un message sur ce Blog.

Merci pour eux !

La réforme du renseignement français est terminée

Sur la base des recommandations issues du Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale, publié en juin 2008, le renseignement français a été réorganisé. Ainsi, la Direction de la surveillance du territoire (DST) et la Renseignements généraux – deux services placés sous l’autorité du ministère de l’Intérieur – ont fusionné pour former une nouvelle structure : la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Mais le principal axe de cette réforme est désormais la gestion des affaires de renseignement et de contre-espionnage depuis l’Elysée. En effet, après la nomination, en août 2008, du diplomate Bernard Bajolet à la tête d’une équipe chargée de coordonner les activités des différents services depuis la présidence de la République, le Conseil des ministres du 23 décembre a adopté un décret selon lequel le Secrétariat général de la Défense nationale (SGDN) devient le Conseil de défense et de sécurité nationale (CDSN).

Ce nouvel organisme, qui, comme l’ancien, relève du Premier ministre, a de nouvelles missions. Selon le texte, il devra « définir les orientations » et « fixer les priorités » en matière de programmation militaire, d’opérations extérieures, de dissuasion et aussi de renseignement et de contre-terrorisme. En formation plénière, le CDSN sera présidé par le chef de l’Etat et réunira le chef du gouvernement et les ministres de la Défense, de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de l’Economie et du Budget.

Le CDSN aura deux structures spécialisées : le Conseil national du renseignement (CNR), qui remplace le Comité interministériel du renseignement (CIR), qui jusque là dépendait de Matignon, et le Conseil des armements nucléaires. Le premier sera chargé de fixer « les orientations stratégiques et les priorités » des services de renseignement français, aussi bien civils (DCRI) que militaire (DGSE, DRM, DPSD) et de planifier leurs « moyens humains et techniques ».

Enfin, une « Académie du renseignement » sera créée. Cette dernière sera chargé de la formation initiale des futurs agents.