c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



lundi 3 mai 2010

Afghanistan : transfert d’autorité pour l’état-major de la Task Force La Fayette


Remise du fanion au général Chavancy
Remise du fanion au général Chavancy

Le jeudi 29 avril, le général Druart a passé le commandement de la Task Force (TF) La Fayette au général Chavancy lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur la base avancée de Nijrab, dans la province de Kapisa.
Cette cérémonie de transfert d’autorité s’est déroulée sous la présidence du Brigadier général (US) Chinn, adjoint du commandant de la division américaine (CJTF 82) et en présence du général de division français Lechevallier, adjoint du général commandant l’ISAF Joint Command (IJC). La passation de commandement entre les deux officiers généraux a été symbolisée par la remise du fanion de la TF La Fayette par le général Druart à son successeur, le général Chavancy.
Devant une assemblée composée notamment du général Izmerai, commandant la 3e brigade de l’armée nationale afghane (ANA) et du major général Wardak, commandant le 201e corps de l’ANA, le général Druart a rendu hommage aux soldats « tombés au champ d’honneur » avant de souligner l’exemplarité de ceux qui ont servi dans « cette formidable équipe ». Le général Chavancy, commandant, en France, la 3e brigade mécanisée, est désormais à la tête de la TF La Fayette qui entame son deuxième mandat.
Créée le 1er novembre 2009, la TF La Fayette compte parmi les cinq brigades de combat du Commandement Régional Est (RC – Est). Comprenant deux groupements tactiques interarmes (GTIA) implantés respectivement en Kapisa et en Surobi ainsi qu’un bataillon d’hélicoptères, basé sur l’aéroport de Kaboul, elle travaille en étroite coopération avec l’administration, l’armée, la police, les autorités et la population locales, pour renforcer la sécurité, instaurer une bonne gouvernance et contribuer au développement ainsi qu’à la reconstruction dans cette région

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire