c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



samedi 12 juin 2010

121 chefs taliban neutralisés en Afghanistan

Les troupes de la Force internationale d’assistance à la sécurité, sous commandement de l’Otan, auront connu une semaine particulièrement difficile en Afghanistan, avec la perte de plus d’une vingtaine de soldats, notamment dans le sud du pays où l’opposition talibane est la plus forte. Et, fait assez rare pour être souligné, les insurgés ont réussi à abattre, avec une roquette, un hélicoptère américain dans la province du Helmand. Les quatre occupants de l’appareil ont été tués.
Pour le Pentagone, cette hausse des pertes est liée au renforcement des effectifs militaires de la coalition. « Nous avons plus de soldats en Afghanisan, au sein de l’ISAf et du contingent américain. Le niveau d’activité est élevé, donc lorsque nous menons nos opérations et combattons l’ennemi, les occasions de contacts hostiles augmentent » a expliqué Bryan Whitman, le porte-parole du département de la Défense à Washington.
Depuis le 1er janvier jusqu’au 10 juin, les forces alliées ont perdu 253 hommes selon le décompte effectué par le site indépendant icasualties.org. Cela montre que les engagements sont à la fois plus nombreux et plus durs.
Que ce soit pour le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, ou le commandant de l’ISAF, le général McChrystal, des progrès sont attendus « d’ici à la fin de l’année » et ils devraient être « suffisants pour valider la stratégie et aussi justifier que l’on continue à y travailler ».
Cela étant, et malgré des pertes en hausse, il n’en reste pas moins que des succès sont enregistrés sur le terrain. Ainsi, au cours des trois derniers mois, pas moins de 121 chefs taliban ont été soit capturés, soit éliminés par les forces spéciales américaines.
En Afghanistan, les effectifs de ces dernières ont triplé par rapport à l’année précédente, sans que l’on ait toutefois le détail des unités engagées. L’on sait seulement, de par le général McChrystal, que ces forces spéciales travaillent en coopération avec l’armée nationale afghane (ANA) et que leurs activités sont suivies par les autorités de Kaboul.
Parmi ces 121 commandants du mouvement taleb neutralisés figure le mollah Zergay, qui était alors le plus haut responsable militaire des insurgés à Kandahar. Il a été tué au début du mois de juin, lors d’une opération menée conjointement par les forces afghanes et de l’Otan (sans aucune précision sur leur nature) destinée intialement à le capturer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire