c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mardi 15 juin 2010

Nouvelle voie d’approvisionnement de l’Otan pour l’Afghanistan

Dans la nuit du 8 au 9 juin, une soixantaine de camions chargés de vivres et de carburants pour les troupes de l’Otan déployées en Afghanistan ont été incendiés par des hommes armés à Tarnol, à une dizaine de kilomètres d’Islamabad, la capitale pakistanaise.
Cette action pour le moins audacieuse a été revendiquée par le Tehreek-e-Taliban Pakistan, le mouvement taleb pakistanais, qui a ainsi démontré – si c’est bien lui qui est derrière cette attaque – sa capacité à déjouer la surveillance des forces de sécurité gouvernementales.
Ce n’est évidemment pas la première fois que des convois de l’Otan sont pris pour cibles par les militants islamistes. Et, avec les problèmes liés à l’instabilité politique au Kirghizstan, où une base servant à la logistique est installée, la diversification des voies d’approvisionnement des forces de l’Otan en Afghanistan est un dossier prioritaire.
Actuellement, 75% du matériel et du ravitaillement ainsi que 40% du carburant transitent par le Pakistan. Les marchandises sont débarquées dans le port de Karachi puis suivent deux routes : l’une allant vers Kandahar, l’autre passant par Peshawar et la passe de Kyber, dans le nord.
Aussi, le 11 juin, le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé qu’une nouvelle voie d’approvisionnement, passant par la Russie et l’Asie centrale, est désormais ouverte. « Nous profiterons de toutes les voies de communication dès que possible » a-t-il déclaré.
Ainsi, les marchandises non létales – c’est à dire non militaires – peuvent être acheminées en Afghanistan par voie ferrée depuis Riga, (Lettonie) en passant par le Bélarus, la Russie, l’Ukraine, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan, au terme de plus de trois semaines de voyage.
Ce nouvel itinéraire présente au moins deux avantages : le coût d’acheminement des marchandises et dix fois inférieur par rapport au transport aérien et il est plus direct que celui passant par le Pakistan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire