c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



jeudi 29 juillet 2010

Israël : L’Iron Dome sera finalement opérationnel en novembre

Pour écarter la menace posée par les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza par le Hamas et le Sud-Liban par le Hezbollah, Israël a lancé le programme Iron Dome, ou encore appelé Kipat Barzel (voûte de fer) afin d’intercepter à la fois ce type de munitions et les obus d’artillerie.
Ce système, développé par Rafael, a subi d’ultimes tests en juillet, sur une base militaire du Néguev. Le scénario de ces essais impliquait des tirs simultanés de roquettes Kassam et Grad, qui figurent dans les arsenaux de la branche militaire du Hamas et du Hezbollah.
La particularité de l’Iron Dome, qui fonctionne avec un radar conçu par Elta, est qu’il est capable de discriminer ces cibles. En clair, il est en mesure d’ignorer les projectiles susceptibles de tomber sur des zones non peuplées mais de détruire ceux qui présentent une réelle menace.
Le système a été testé en conditions réelles en juillet 2009, puis a été mis une première fois en situation de menaces multiples en janvier dernier.
Entre-temps, Israël et les Etats-Unis ont réalisé des manoeuvres communes de défense antimissile, appelés Juniper Cobra, en mettant en oeuvre les systèmes AEGIS, THAAD (Theater High Altitude Area Defense), Hawk et Patriot PAC-3 du côté américain et l’Arrow2 (ou Hetz) pour les Israéliens. Un radar X-Band Joint Tactical Air Ground Surveillance (JTAGS) avait été mis en oeuvre par l’armée américaine dans le Neguev.
Les Etats-Unis soutiennent les initiatives israéliennes en matière de défense antimissile. Ainsi, le système Iron Dome devrait bénéficier d’un investissement de 205 millions de dollars supplémentaires de la part de Washington, après une demande faite auprès de Congrès par le président Obama, afin d’aider Israël à le mettre en place. Pour mémoire, l’aide militaire américaine en faveur de l’Etat hébreu s’élève à 3 milliards de dollars chaque année.
La première batterie de l’Iron Dome devrait être opérationnelle en novembre prochain. Actuellement un unité de la la DCA israélienne est en cours de formation et d’entraînement pour l’utiliser.
Seulement, et alors que les services de renseignement militaires israéliens ont récemment fait état d’un stock de 40.000 roquettes dans les arsenaux du Hezbollah, le premier système devrait être déployé le long de la frontière avec la bande de Gaza. Or, depuis l’opération Plomb durci de décembre 2008, qui avait consisté à bombarder les installations du Hamas afin de mettre un terme aux tirs de roquettes, la menace a diminué.
Plus généralement, l’Iron Dome s’intégrera dans une défense antimissile plus vaste. Outre le Hetz ou Arrow2, qui, couplé à un radar tridimensionnel à balayage électronique EL/3-2080 Green Pine (pin vert), est censé intercepter de missiles balistiques, il est également prévu de déployer le système « baguette magique », encore appelé « fronde de David » pour détruire en vol des projectiles dans le rayon d’action est de 70 à 250 km.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire