c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mercredi 28 juillet 2010

Première mondiale : 1er tir d’un démonstrateur d’AASM laser à arrivée verticale

Le démonstrateur du AASM (crédit : DGA)
La Direction générale de l’armement (DGA) a réalisé avec succès le jeudi 17 juin 2010 le premier tir d’un armement air sol modulaire (AASM) en version laser sur son site de Biscarrosse. Ce tir d’une munition à guidage laser à arrivée verticale constitue une première mondiale. Il a été réalisé dans le cadre du programme d’étude amont (PEA) nommé « DASIGL » (démonstrateur d’armement air-sol inertie GPS laser), que la DGA a notifié à Sagem (Groupe Safran) en 2008.
La version laser constitue la troisième version de l’armement AASM. La première version de l’AASM dite « inertie-GPS » a été qualifiée en 2008, elle est aujourd’hui opérationnelle et déployée en Afghanistan. La seconde version qualifiée en 2009 est la version infrarouge dont les tirs d’évaluation technico-opérationnelle sont en cours.
Le 17 juin sur le centre DGA Essais de missiles de Biscarrosse, un Rafale mis en œuvre par le centre DGA Essais en vol a largué un démonstrateur d’AASM laser au dessus de la mer à une altitude de 13 000 pieds (4 000 mètres) et à une distance de 25 km de la cible. Constituée de blocs béton et d'un figuratif d’1 mètre carré, la cible était éclairée par un illuminateur sol opérationnel placé à plusieurs centaines de mètres. Le guidage de la munition avait été volontairement initialisé en décalant les coordonnées GPS de la cible de plusieurs dizaines de mètres afin de vérifier que l’autodirecteur laser jouait bien son rôle et rattrapait cette erreur initiale. Arrivé verticalement, le démonstrateur AASM a impacté le point visé à moins d’un mètre.
Première mondiale, ce tir à arrivée verticale d’une munition à guidage laser permet de maîtriser les paramètres à l’impact et de minimiser les risques de dégâts collatéraux. Ces caractéristiques rendent l’AASM dans sa version laser particulièrement apte au combat urbain, tout en gardant la capacité de tir à distance de sécurité offerte par les deux versions précédentes. Cette version de l’AASM permettra aussi le tir de précision sur cibles mobiles hautement manœuvrantes, terrestres ou navales, désignées par un illuminateur à partir du sol ou d’un pod aéroporté.
Le PEA DASIGL se poursuivra d’ici la fin de l’année 2010 par les tirs de nouveaux démonstrateurs de l’AASM laser sur des cibles très mobiles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire