c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



dimanche 15 août 2010

Kosovo : L’Otan confie la protection des églises serbes à la police

La KFOR, la force de l’Otan déployée au Kosovo depuis 1999, a annoncé, le 5 août, le transfert prochain à la police kosovare (KPS) de la protection de neuf sites de l’Eglise Orthodoxe serbe.
« Le premier endroit dont la responsabilité sera transférée à la police kosovare est le monastère de Gracanica » a ainsi fait savoir le général allemand Markus Bentler, le commandant de la KFOR. « Ce transfert aura lieu d’ici fin août (…) Les autres endroits protégés par la Kfor parrseront (au KPS) selon une dynamique de pas par pas » a ajouté l’officier.
Cette décision, prise le 9 juillet à Bruxelles, est justifiée par la situation sécuritaire au Kosovo, qui « s’est améliorée de manière importante » au cours des dernières années. Seulement, la Serbie, qui refuse toujours de reconnaître l’indépendance de son ancienne province, même après l’avis rendu en juillet par la Cour internationale de justice La Haye, a exprimé son désaccord. Selon le général Bentler, les objections de Belgrade n’empêcheront pas le processus de transfert.
Outre le gouvernement Serbe, l’Eglise orthodoxe a également exprimé ses réticences. Ainsi, Mgr Teodosije, le vicaire épiscopal de Ljipljan, a fait savoir que la décision de l’Otan avait été prise sans consultation préalable avec les principaux intéréssés, c’est à dire les religieux.
Selon Mgr Teodosije, qui s’est exprimé par voie de communiqué, ce transfert de responsabilité est avant tout politique et il s’agirait ainsi « d’envoyer le message que la situation s’améliorerait nettement au Kosovo, afin de masquer les graves violations des droits de la personne et de la liberté religieuse ».
Il faut dire que les chrétiens orthodoxes du Kosovo gardent encore le souvenir des émeutes de 2004, au cours desquelles 150 lieux de culte avaient été vandalisés, pillés, voire détruits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire