c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mardi 14 septembre 2010

Le district de Surobi bientôt sous le contrôle de l’armée afghane

En déplacement à Brive, où il a rendu visite à l’entreprise Photonis, qui produits des composants entrant dans la fabrication des jumelles de vision nocturne, le ministre de la Défense, Hervé Morin, en a profité pour rencontrer les familles des militaires du 126e Régiment d’Infanterie, actuellement déployés, depuis juillet, dans le district de Surobi, en Afghanistan, au sein du Battle Group « Bisons »
Le ministre, accompagné par François Hollande, député et président du Conseil général de Corrèze, a confirmé qu’il était question de transférer la responsabilité de la sécurité du district de Surobi à l’armée nationale afghane.
« Le district de Surobi est pour l’essentiel pacifié et sécurisé » a-t-il estimé, comme il l’avait fait en juillet dernier, à l’occasion d’un entretien accordé au quotidien La Croix. « On commence à réfléchir à passer le relais à l’armée afghane », selon les plans de l’Otan, a poursuivi le ministre. « Ce sera le meilleur moyen pour faire comprendre à l’opinion publique que les choses s’améliorent » a-t-il ajouté.
Pour une région calme, l’activité des « Bisons » est pour le moins intense. Ainsi, en août, la 1ere compagnie du 126e RI et des sapeurs du 31e Régiment du Génie (RG) ont mis la main sur plus de trois tonnes d’armes, de munitions et d’explosifs dans un secteur situé au sud du district. La découverte a cependant pu être réalisée grâce à des renseignements recueillis auprès de la population locale.
Quelques jours plus tard, le Battle Group « Bisons » a pris part à l’importante opération Normandy Eagle, en compagnie d’élements américains et afghans. Cette mission a permis de neutraliser l’action de groupes insurgés dans la vallée d’Uzbeen, grâce à la découverte de caches d’armes et de laboratoires de transformation de drogue et de fabrique de faux papiers.
Plus récemment, les militaires du 126e RI ont participé à l’opération Green Orange Check, visant à repérer les zones présumées de départs de tirs visant le poste avancé (Combat Outpost, COP) Rocco, situé au nord-est du district de Surobi. Pour cette mission, un drone SDTI (système de drone tactique intérimaire) a permis de surveiller le secteur pendant la progression des troupes françaises.
Aucun accrochage n’a eu lieu au cours de cette opération, qui s’est déroulée dans les environs du village de Dwakholeh. Est-ce le signe que les précédentes missions ont désorganisé et découragé les insurgés dans le secteur? Peut-être. L’avenir le dira. En tout cas, c’est à espérer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire