c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



jeudi 7 octobre 2010

Le nouveau cursus de formation des militaires du rang de l’armée de Terre

En 2009, le concept de Formation générale initiale (FGI) a été testé dans trois Centres de Formation Initiale des Militaires du rang (CFIM). Et comme les résultats ont été concluants, un nouveau cursus attend désormais les futures recrues de l’armée de Terre.
Auparavant, les militaires du rang fraîchement engagés étaient formés au sein de leur régiment. Seulement, la disparité des formations d’une unité à l’autre favorisait un nombre trop important de ruptures de contrat. D’où la directive prise le 16 juillet dernier par le chef de d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) afin de centraliser les enseignements au niveau d’un CFIM
Désormais, depuis le 1er septembre, un militaire du rang suivra une formation de 12 semaines dans un CFIM, lequel est placé sous la responsabilité d’une brigade. Au cours de cette période, il va apprendre les bases du métier de soldat et suivre un entraînement physique intensif.
Toutefois, à son arrivée, il subira des tests afin de déterminer son niveau sportif. En fonction des résultats qu’il obtiendra, il sera versé dans un groupe où il rejoindra d’autres recrues qui auront les mêmes dispositions que lui. Les séances de sports seront ensuite adaptées et spécifiques à chaque groupe, l’idée étant qu’il ne faut pas mettre le jeune engagé en situation d’échec.
Il s’agit de développer l’endurance des recrues, leurs capacités musculaires générales ainsi que de leur inculquer certaines valeurs inhérentes au métier des armes, à savoir le dépassement de soi, la rusticité, l’esprit de cohésion ou encore le goût de l’effort.
A l’issue de ces 12 semaines de formation, le militaire du rang retrouvera son régiment où il y recevra les enseignements nécessaires à la spécialité qu’il aura choisie.
D’ici à 2011, 13 CFIM seront ouverts. Chacun devrait avoir la capacité à former 1.000 engagés volontaires par an.
Plus : Le numéro de septembre de Terre Information Magazine consacre un reportage sur le CFIM de la 27e BIM.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire