c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mercredi 13 octobre 2010

Une nouvelle cellule terroriste à Hambourg

Peu à peu, l’on en sait davantage sur le complot terroriste dont l’existence a été révélé la semaine passé par la chaîne de télévision britannique Sky News et qui vise des grandes villes situées en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.
Cette révélation a conduit les Etats-Unis à lancer une mise en garde à leurs ressortissants se trouvant en France contre des risques d’attentat. « Les informations actuelles laissent penser qu’al-Qaïda et des organisations affiliées continuent de préparer des attentats terroriste. (…) Les citoyens américains doivent se montrer particulièrement vigilants et prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité pendant leurs voyages », a ainsi indiqué le département d’Etat américain dans un communiqué publié le 3 octobre. Le Japon a émis le même type d’avertissement le lendemain.
Selon la chaîne américaine Fox News, qui cite un responsable occidental d’un service de renseignement, le projet d’attentat viserait la tour Eiffel et Notre-Dame de Paris en France ainsi que la gare, l’hôtel Adlon et la tour de télévision de l’Alexenderplatz à Berlin en Allemagne. Par ailleurs, la sécurité de la famille royale britannique aurait été renforcée.
Les renseignements concernant ce projet d’attentats, dont le mode opératoire ressemble à celui utilisé lors des attaques de Bombay, en Inde, en novembre 2008, ont été obtenus grâce à l’interrogatoire d’Ahmed Sidiqui, un citoyen allemand arrêté en juillet dernier en Afghanistan et transféré à la base de l’Otan de Bagram.
Il est probable que la capture de Sidiqui ait un lien avec la fermeture, le 9 août dernier, de la mosquée Taiba à Hambourg, la ville allemande d’où il est parti pour les zones tribales pakistanaises avec 9 autres personnes en 2009, afin de rejoindre le Mouvement islamiste d’Ouzbekistan, affilié à al-Qaïda. Ce lieu de culte, connu pour être celui d’islamistes radicaux, avait déjà été mis en cause dans l’enquête portant sur les attentats du 11 septembre 2001.
En effet, alors connue sous le nom de la mosquée « al-Qods », elle avait servi de point de rencontre à ceux qui formèrent la cellule dite de Hambourg, qui compta dans ses rangs un certain Mohammed Atta, le chef des pirates de l’air qui frappèrent les Etats-Unis il y a 9 ans.
Selon CNN, Nouamane Meziche, un franco-algérien, ami de Mohammed Atta, aurait également recruté de jeunes militants pour mener le jihad. Né à paris en 1970, Meziche avait été arrêté en janvier 2006 à Alger alors qu’il venait d’Allemagne, où il s’était installé en 1992. Libéré quelques semaines plus tard en vertu de la politique de « réconciliation nationale », il serait donc retourné à Hambourg. Et selon Sidiqui, Meziche aurait joué un rôle de tout premier plan dans la planification du complot terroriste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire