c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



vendredi 22 janvier 2010

OPÉRATION "RED DEVIL": DES PYRÉNÉES À L'AFGHANISTAN



du5 au 24 janvier, se déroule dans les montagnes pyrénéennes l’opération Red Devil, qui voit le déploiement dans notre pays de 87 militaires américains avec leurs hélicoptères HH60 Pave Hawk. Stationné à Lakenheath, en Grande-Bretagne, le 56th Rescue Squadron (56th RQS) est une unité de recherche et de sauvetage de personnels perdus ou blessés en territoire hostile, qui s'est déjà illustrée durant la Guerre du Vietnam. Le 56th RQS opère sur l'ensemble du théâtre de l'Atlantique Nord, où il est intégré à une unité de l'US Air Force, le 48th Operations Group, constitué de 3 escadrons de McDonnel Douglas F15 Eagle. Mais ce sont les commandos du 48th OG qui accompagnent le 56th RQS en France, l'ensemble devant rejoindre la base de Bagram, en Afghanistan, au mois de mars prochain.

Accueillies sur la base aérienne de Cazaux (Gironde), les deux unités s’entraînent dans une région française qui reproduit assez fidèlement la topographie et le climat du théâtre d’opérations afghan. Héliportages, hélitreuillages et exfiltrations se succèdent, tout en familiarisant les pilotes aux dangers (les tirs en moins) de la navigation en montagne.

Cependant, l’autre grand objectif de Red Devil est de faire travailler Français et Américains ensemble. En effet, si les combattants des deux armées sont frères d’armes en Afghanistan, et qu’une habitude d’interopérabilité comme de soutien mutuel s’est développée depuis plusieurs années, les différences de culture au sein des deux armées restent sensibles. Les différences de procédures quant aux tactiques de vol (notamment de ravitaillement aérien), de pénétration à basse altitude ou de débarquement des commandos, peuvent occasionner des malentendus catastrophiques.


L’unité française qui participe à Red Devil est l’escadron d’hélicoptères
EH 1/67 “Pyrénées” du Lieutenant-Colonel Olivier CELO. Cette unité qui a déjà travaillé avec les forces spéciales américaines en Bosnie, de 1994 à 1997, s’est depuis spécialisée dans le sauvetage, la récupération, et l’exfiltration. Red Devil est, donc, une occasion particulièrement enrichissante pour les Français comme pour les Américains de partager les expériences avant un retour au feu. “Quand nous sommes déployés, affirme le Lieutenant-Colonel Neil EISEN, commandant le 56th RQS, il n'y a plus de Français, d'Américains, d'Anglais, nous sommes tous ensemble.” (1)

(1) Source -
"Les Marines s'entraînent... dans les Pyrénées afghanes",La Dépêche du Midi, dimanche 17 janvier 2010. Cet article extrait d'un journal régional a le mérite de porter à notre connaissance une information mal, voire pas du tout, relayée dans la presse nationale. En revanche, il est mal écrit et confond les unités américaines engagées dans l'opération Red Devil. Des unités de l'US Air Force sont ainsi assimilées à des unités du
Corps des Marines (US Navy).