c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



jeudi 4 février 2010

Les armées recrute !

Même si le ministère de la Défense est engagé dans un processus de réformes qui verra, à terme, la réduction de ses effectifs de 60.000 personnels, il restera, en 2010, le premier recruteur en France.Une explication à cela : tous les engagés n’ont pas vocation à faire carrière dans les armées, qui demandent des hommes et des femmes jeunes. D’où l’offre d’une multitude de contrats courts pouvant être renouvelables dans certains cas.

Ainsi, l’objectif de l’armée de Terre est de recruter 15.000 nouveaux soldats dès cette année, âgées de 17 à 29 ans et de tous niveaux. Cela étant, les trois quarts des emplois proposés concernent les militaires du rang, de niveau CAP/BEP. Les ambitions de la Marine nationale et de l’armée de l’Air sont moindres, avec respectivement 3.000 et 2.500 postes offerts.

Si la hausse du chômage est de nature à favoriser l’attrait de la vie militaire – la fréquentation des centres d’information et de recrutement des forces armées (Cirfa) a augmenté de 25% entre 2008 et 2009 – il n’en demeure pas moins qu’il est toujours nécessaire de communiquer sur les opportunités offertes par les armées.

En effet, la Marine nationale, qui en 2005, recevait 20.000 candidatures, n’a attiré que 7.000 recrues potentielles en 2007. D’où le lancement d’initiatives récentes, comme le site « etremarin.fr » censé faire toucher du doigt, via des jeux en ligne, ses différentes spécialités, et des dépenses de communication de 8 millions d’euros sur trois ans. Ces efforts ont porté leurs fruits : ils ont en effet été 12.000, l’an passé, à vouloir tenter leur chance au sein de la Royale.

L’armée de l’Air, qui n’a pas de souci de communication, est quant à elle confrontée à un autre problème : celui de pouvoir garder les cadres qu’elle forme. Souvent, ces derniers, qui ont obtenu des qualifications de haut niveau dans des domaines de pointe, cèdent aux sirènes du secteur privé, où les rémunérations sont plus intéressantes.

Enfin, l’armée de Terre vient de lancer sa dernière opération, appelée ‘Devenez vous-même ». Pour atteindre ses objectifs en matière de recrutement; une campagne de grande ampleur orchestrée par l’agence TBWA Corporate a commencé le 3 février. Avec une enveloppe de 15 millions d’euros pour trois ans, jamais une administration publique aura dépensé autant pour sa communication, qui se fera sur tous les canaux disponibles, que ce soit la télévision, la radio, la presse écrite et Internet.

Le site dédié au recrutement de l’armée de Terre, profondément remanié, est au centre de cette nouvelle campagne. En mettant l’accent sur l’interactivité avec les candidats potentiels à un engagement, il se veut porteur des valeurs de l’institution en mettant en avant l’authenticité, le réalisme, la proximité et l’innovation. Pas question donc de faire miroiter une vie n’aurait aucun rapport avec la réalité. Il s’agit de faire baisser le taux de 25% de ruptures de contrat des jeunes recrues au bout de six mois passés sous les drapeaux.

Mais au-delà de l’objectif consistant à faire naître des vocations, il est aussi question de porter un message à l’intention des familles, à qui il est nécessaire de faire prendre conscience des spécificités et des risques inhérents au métier de militaire.