c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



samedi 27 février 2010

Journées des femmes de l’Air et de l’Espace

Musée de l'air
Musée de l'air (Crédits : Le Bourget)

Dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme, le musée de l'Air et de l'Espace met à l’honneur les femmes pilotes le samedi 6 et dimanche 7 mars 2010.

Une cinquantaine d’aéronefs, avions et hélicoptères, civils et militaires, à équipages exclusivement féminins, se retrouveront sur le tarmac du musée de l’Air et de l’Espace.

L’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) sera présente durant ces deux jours. Un aéronef de type Gazelle sera piloté par un équipage féminin en provenance du 3e régiment d’hélicoptère de combat (3e RHC) d’Etain.

100 femmes pilotes, des championnes de voltige, ainsi que de nombreuses professionnelles de l’aéronautique et de l’espace viendront échanger et rencontrer le public.

Atterrissez au Bourget le 6 mars 2010, et repartez avec un certificat d'atterrissage sur le tarmac d'un aéroport mythique !

Entrée libre

Aéroport de Paris-Le Bourget

Tél. 01 49 92 70 62

Guyane - un adolescent retrouvé par la gendarmerie et les FAG

Le vendredi 19 février 2010 en début de matinée, la préfecture de la région Guyane a demandé le concours des forces armées (FAG – forces armées en Guyane) pour aider la gendarmerie à retrouver un adolescent enlevé par des délinquants dans la commune de Cacao.

Immédiatement, une trentaine de militaires du 9ème RIMa s’est rendue sur les lieux des recherches. Ils ont été répartis au sein de trois pelotons de gendarmerie.

Le ratissage de la zone a commencé en fin de matinée. La progression a été rendue difficile par la végétation dense et la pluie abondante.

Aux environs de 15h00, un militaire des FAG et un éclaireur civil ont retrouvé l’enfant. Les ravisseurs ont pris la fuite.

Afghanistan : la Provincial Reconstruction Team de Kapisa



La Provincial Reconstruction Team est une équipe américaine insérée dans l’état major de la Task Force La Fayette qui met en œuvre différents projets de développement en Kapisa. Elle est composée de 80 personnes, dont 60 militaires experts dans des domaines de l’ingénierie, de l’agriculture ou des affaires étrangères et 20 spécialistes civils américains qui épaulent ces soldats dans des domaines de compétences divers.

Les axes routiers représentent 15% de leurs projets. Le reste des fonds est consacré à la construction ou la réhabilitation d’écoles, de cliniques, de bâtiments gouvernementaux ou encore de celliers. Ils mènent également d’autres projets axés sur la formation.

En opération dans le district de Nijrab, le commandant Lori Adams, chef adjoint de la PRT Kapisa, explique : « nous travaillons sur beaucoup de projets avec les Afghans mais nous nous concentrons essentiellement sur la sécurité, le développement et la gouvernance de leur pays. Au delà de l’aide que l’on peut leur apporter, ce qui est important, c’est la relation que nous entretenons avec la population. C’est à dire que nous essayons d’être au plus près de leurs préoccupations pour ensuite les aider à développer eux-mêmes leurs projets ».

Le détachement, accompagnée par des membres de l’agence américaine pour le développement international (USAID), rend régulièrement visite aux responsables du centre hospitalier de Nijrab. Ces entretiens avec le docteur Mustapha permettent de faire le point sur l’avancement du programme « Strong Food ». Pour le médecin local, il s’agit d’élaborer un programme de recensement des enfants souffrant de malnutrition. Une fois celui-ci réalisé, l’étape suivante consiste à suivre quotidiennement les patients pour leur administrer un complément nutritionnel à base d’huile, de sucre et de lait concentré.

Plus loin, le sergent William Cobb, ingénieur dans le bâtiment, rencontre l’entrepreneur afghan chargé de la construction du futur tribunal de Nijrab : « Aujourd’hui, je viens juste voir mon homologue pour discuter de l’avancée des travaux, pour connaître ses méthodes. Je n’ai en aucun cas un rôle de superviseur car il est le seul en charge du bon déroulement du projet ».

Comme à son habitude, l’équipe américaine descend au marché de Nijrab pour faire quelques courses et surtout « discuter avec la population » dit la première classe Terrinae Reed. Preuve de la bonne collaboration entre la Task Force La Fayette et la PRT, le capitaine Darrick Lee, chargé de communication de cette dernière, distribue des postes de radios et des autocollants à l’effigie d’OMID, la radio de la brigade française.

Pour clore la matinée, les membres d’USAID ont rencontré le responsable local de l’organisation « U.N HABITAT », le programme des Nations Unies pour les établissements humains. Représentante civile d’USAID au sein de la PRT, Jannie Kwok revient sur son entretien avec M. Kushkaki : « On a parlé de l’évolution du programme qui a débuté il y a maintenant trois mois. Les progrès sont énormes puisque aujourd’hui il existe des classes séparées pour les hommes et pour les femmes. Ces dernières sont vraiment heureuses d’apprendre à lire et à écrire, c’est vraiment un grand changement dans leur vie. La prochaine étape pour les éducateurs est de susciter des vocations dans les métiers de l’industrie laitière et plus largement dans le domaine de l’agriculture ».

Afghanistan : opération Moshtarak, découvertes de caches d'armes et d'IED dans le village de Showal










Dans le village de Showal, un ancien bastion insurgé, le Kandak 31 de l’armée nationale afghane (ANA) a découvert de nombreuses caches d’armes.

Celles-ci contenaient de très nombreuses munitions de types différents, du nitrate d’ammonium, des détonateurs et des sacs d’engrais utilisés dans la fabrication d'IED (Improvised Explosive Device). Ces bombes artisanales constituent la menace la plus sérieuse à laquelle sont exposés les militaires et la population.

Depuis le 12 février, le Kandak 31, conseillé par les OMLT (Operational Mentoring and Liaison Team), conduit des actions de sécurisation dans le district de Nad’E Ali, au nord de Marjah. Il opère conjointement avec des unités du 1er Royal Welsh britannique. Depuis cette date, 120 IED ont été neutralisés