c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



lundi 1 mars 2010

Villiers nommé à l’Elysée

Le 24 février à minuit, le chef d’état-major particulier du président de la République, l’amiral Edouard Guillaud, succèdera au général Jean-Louis Georgelin à la tête de l’état-major des armées. Pour le remplacer, quatre officiers généraux de l’armée de Terre étaient en lice, dont trois issus de l’arme blindée cavalerie.

Finalement, des généraux Benoît Puga (patron de la Direction du renseignement militaire), Didier Bolelli et Olivier de Bavinchove, c’est le général Pierre de Villiers, l’actuel chef du cabinet militaire du Premier ministre, François Fillon, qui a été désigné pour remplacer l’amiral Guillaud auprès du chef de l’Etat.

Né en juillet 1956 en Vendée, le général de division Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon est le frère de Philippe, l’élu vendéen et chef du Mouvement pour la France. Admis à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1975, il choisit de servir au sein de l’arme-blindée cavalerie. Elève de la 103e promotion de l’Ecole supérieure de guerre en 1989, il est promu lieutenant-colonel en 1992 et colonel en 1997, avant de devenir le chef de corps du 501e/503e régiment de chars de combat de Mourmelon.

Après l’intervention de l’Otan au Kosovo en 1999, il commande le bataillon d’infanterie mécanisée français dans le cadre de la KFOR, de juin à octobre de cette année. Après un passage à l’Inspection de l’armée de terre en 2000 et à la Direction des affaires financières en 2001, il est auditeur de la 53e session du Centre des hautes études militaires (CHEM) et de la 56e session de l’Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN).

En 2004, il est nommé adjoint au chef du cabinet militaire du Premier ministre puis il est promu, un an plus tard, au grade de général de brigade, ce qui lui ouvre, en 2006, le commandement de la 2e Brigade Blindée d’Orléans. En septembre 2008, il retrouve Matignon et devient le chef du cabinet militaire de François Fillon.

Commandeur de la Légion d’Honneur, officier de l’Ordre national du mérite et titulaire de la Croix de la valeur militaire avec une citation, le général Pierre de Villiers est donc bien placé pour devenir, à son tour, le prochain CEMA.