c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mercredi 8 août 2012

Des jeunes réservistes en charge d’un chantier sur la base de Rochefort

Du lundi 30 juillet au vendredi 24 août 2012, douze jeunes réservistes âgés de 17 à 20 ans sont en charge de sécuriser le site de la base aérienne 721 de Rochefort en érigeant une clôture entre le terrain militaire et le terrain civil adjacent. Ils sont encadrés par deux sous-officiers de réserve de l’armée de l’air qui leur prodiguent les conseils nécessaires à la réalisation du chantier.
Le renforcement de l’enceinte de la base est nécessaire pour s’assurer de la sécurité à la fois du site militaire mais également de ses voisins immédiats. Il s’agit de protéger, notamment, les enfants en les empêchant de pénétrer sur la base. Pour chacun de ces jeunes réservistes, c’est la première mission qu’ils réalisent pour l’armée de l’air. Après avoir effectué leur formation militaire initiale de réserviste (FMIR) sur les bases de Cognac ou de Rochefort-Saint-Agnant pendant les dernières vacances de Pâques, ils dédient maintenant une partie de leur été à une activité manuelle éprouvante et à la vie en communauté. Cette première approche du milieu de la Défense en immersion complète représente, pour ces jeunes volontaires, une opportunité unique. En effet, logés sur la base pour la plupart d’entre eux, ils redécouvrent rapidement la forte cohésion dont ils avaient fait l’expérience durant leur formation.
Parmi ces bâtisseurs d’un été, Julie, 18 ans, vient tout juste d’obtenir son baccalauréat scientifique au lycée Merleau-Ponty de Rochefort. Elle envisage de poursuivre ses études à l’IUT d’Orléans afin d’obtenir un diplôme en génie mécanique et productique. Elle apprécie tout particulièrement la sociabilité et la cohésion inhérente à la vie en communauté. «Ce genre de contact humain change de la dynamique scolaire que j’ai connue jusqu’ici, explique-t-elle. Cela me donne une très bonne première impression du monde professionnel.» Aussi envisage-t-elle de renouveler son contrat l’année prochaine, qu’elle estime enrichissant pour ses futures études. Quant à Thomas, 20 ans, également récent bachelier du même établissement, il s’agit pour lui d’une expérience préalable avant de tenter de rejoindre l’école de formation des sous-officiers de l’armée de l’air (EFSOAA), située sur la base aérienne 721, pour se spécialiser comme mécanicien sur hélicoptères. En attendant, le jeune homme est fier de porter l’uniforme et de baigner en même temps dans l’armée et dans le secteur aéronautique. «C’est le dépassement de soi et l’occasion de prendre des initiatives qui m’ont particulièrement séduit», affirme-t-il.
A la fin du mois d’août, ce seront plusieurs centaines de mètres de clôtures qui seront érigées grâce à l’action et au dévouement de ces jeunes charentais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire