c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



samedi 30 mars 2013

Un espion pakistanais arrêté en Allemagne



Une escouade spéciale de la police a arrêté un séjour dans le nord de l'Allemagne ingénieur.Il devrait avait acquis les connaissances techniques pour drone cible de tomber en panne.

Un groupe de travail mobile (MEK), la police a arrêté Brême, mercredi matin, un scientifique du Pakistan.Comme le rapporte FOCUS, l'homme est soupçonné d'avoir espionné une renommée nord de l'Allemagne high-tech.dans le département de recherche de l'entreprise elle-même, l'ingénieur en informatique qui a obtenu illégalement des études secrètes sur le contrôle et la navigation de drones.Les logements de l'homme de 28 ans, qui a apparemment voulu s'installer sur de Brême, était la preuve substantielle sécurité de l'Etat.«L'affaire est un marteau,» a déclaré un enquêteur FOCUS.

Drones devraient être portés spécifiquement à planter

La société lésée étudie également les drones de surveillance israéliens, qui sont utilisés par la Bundeswehr en Afghanistan.L'ingénieur suspect, dont la relation de travail est de renseignement pakistanais et militaires, a apparemment acquis les connaissances techniques pour drone cible de tomber en panne.
Sur les traces de l'FOCUS présumé espion fort était un cadre supérieur de la compagnie, qui était autrefois le contre-espionnage militaire.Il a été surpris par le grand intérêt de l'ingénieur de drones et a ensuite informé la protection de l'Etat.


Le bureau du procureur fédéral de Karlsruhe a indiqué, ce 29 mars, qu’un ressortissant pakistanais avait été arrêté par la police allemande pour des faits d’espionnage au profit des services de renseignement de son pays, à savoir l’ISI (Inter-Services Intelligence).
Selon les précision données par l’hebdomadaire Focus, il s’agirait d’un homme âgé de 28 ans, employé dans une société spécialisée dans la recherche sur les drones, plus particulièrement ceux fabriqués en Israël et utilisés par la Bundeswehr en Afghanistan.
Il est probable qu’il soit question des appareils de type Heron 1, conçus par IAI et maintenus en condition opérationnelle par Rheinmetall.
Le magazine indique par ailleurs que cet espion, appelé Umar R., était en relation avec des personnes travaillant pour l’armée et les services secrets pakistanais. Il aurait eu le temps de leur transmettre des informations à “usage militaire”, avec “l’objectif de provoquer des accidents de drones.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire