c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mardi 16 avril 2013

ANT-TRN Message Hommage à ceux des TOE


MESSAGE DE L’UNION FÉDÉRALE
EN HOMMAGE A CEUX DES T.O.E
À L’OCCASION DU 8 JUIN 2013

La Bataille du Day (mai-juin 1951)

Commandant les forces Vietminh le Général GIAP a choisi d’attaquer le long du fleuve Day en sa partie qui marque la limite Est du delta tonkinois.
 En cette région trois points forts tenus par nos troupes en assurent la couverture.
 PHULY, NINH BINH et, plus au sud PHAT DIEM important évêché catholique.
 Trois divisions Vietminh, les 304, 308 et 320 attaqueraient simultanément les trois places du dispositif français dont les observateurs n’ont pu déceler la préparation adverse du fait d’une importante végétation qui la dissimule.
Dans la nuit du 29 mai, le réduit de Ninh Binh est attaqué.
 Nos commandos-marine anéantis, la division 308 se rue sur les deux postes français des rochers.
 Après avoir conquis le piton sud tenu par l’escadron du Lieutenant BRISGAND, les efforts Vietminh se concentrent sur le piton ouest tenu par l’escadron du Lieutenant Bernard de LATTRE. Touché par une salve d’obus, celui-ci meurt à l’aube du 30 mai.
 Commandé dès lors par le Maréchal des Logis DECLERCQ, Ninh Binh résistera jusqu’à midi, moment où il sera dégagé par nos Tabors et Tirailleurs Algériens.
 Pensant à tort, avoir immobilisé nos réserves, GIAP verra son attaque frontale stoppée. Pour autant la bataille du Day se poursuivra jusqu’à la fin juin.
 Le Général de LATTRE, informé de la mort de son fils, passé le premier instant de stupeur, avait engagé toutes les unités disponibles car il avait immédiatement compris que le véritable enjeu de l’adversaire était la mainmise sur une récolte qui lui était indispensable.
 Dès lors, la bataille du riz était engagée.

René AGUILLON
Vice-président national
Président de la commission TOE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire