c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mardi 23 avril 2013

Opération Serval : la MISMA s’installe à Tombouctou


Le 23 avril 2013, dans la cadre du déploiement de la MISMA, le contingent burkinabé s’est vu transférer la responsabilité de la sécurité de la zone de Tombouctou  par les militaires de l’Escadron d’aide à l’engagement (EAE), armé par le 1er régiment d’infanterie de Marine (1er RIMa).
Tombouctou-MISMA (1)
Libérée le 28 janvier 2013 par le GTIA 1, des éléments du GTIA TAP et les forces maliennes, la ville de Tombouctou était un des fiefs des terroristes islamistes au Mali. Le 17 février 2013, l’EAE a relevé les éléments du GTIA 1.
La mission des éléments français à Tombouctou était de maintenir dans la durée un dispositif de sécurité en coordination avec les forces maliennes. De nombreuses patrouilles diurnes et nocturnes ont eu lieu dans la zone pour marquer la présence des forces armées, faire du renseignement sur la menace des groupes armés et neutraliser les terroristes localisés.
Tombouctou-MISMA (2)
Depuis l’arrivée des premiers éléments du bataillon burkinabé le 10 avril dernier, les militaires français ont procédé à une passation de consignes progressive. Des patrouilles mixtes (français, maliens et burkinabés) ont permis de reconnaître les points clés de la zone dans le centre de la ville et ses environs. Une opération de fouilles et de sensibilisation auprès de la population a été effectuée conjointement avec les militaires maliens et burkinabés le 22 avril, dans la région de Tombouctou. Après le départ des éléments français qui interviendra dans les jours à venir, un détachement de liaison (DLA) français, armé par une trentaine de militaires,  restera déployé auprès du bataillon burkinabé.
Tombouctou-MISMA (3)
La cérémonie de transfert d’autorité s’est déroulée sur l’aéroport de Tombouctou. A cette occasion, de nombreuses autorités civiles et militaires étaient présentes : le gouverneur et le maire de Tombouctou, les chefs d’état-major généraux des armées maliennes et burkinabées, les généraux Dembele et Traoré Honoré, le général nigérian Abdulkhadir, commandant la MISMA et le général de Saint Quentin, commandant la force Serval.
Le déploiement de la MISMA à Tombouctou a été facilitée par l’action menée par la brigade Serval depuis le 11 janvier 2013, en étroite coordination avec les FAM. C’est la deuxième relève des troupes françaises, après celle de Ménaka le 22 mars 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire