c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



vendredi 7 juin 2013

Niger : Double attentat à la voiture piégée. La France et Areva visés...

Les attaques, perpétrées contre un camp militaire nigérien et le site d’extraction d’uranium d’Areva, ont fait au moins 20 morts et ont été revendiquées par le groupe islamiste radical Mujao.




Le Niger est en deuil



Le Niger est en deuil après le double attentat à la voiture piégée, hier, contre l’armée nigérienne et le groupe nucléaire français Areva dans le nord du pays. Vingt personnes au moins ont été tuées, dont dix-huit militaires.



Environ une demi-heure après la première attaque perpétrée à l’aube contre un camp militaire de cette grande ville du nord désertique, un autre véhicule explosait à Arlit (240 km au nord) sur un site d’Areva.



Le groupe nucléaire français a fait état d’un mort et de quatorze blessés, sans préciser la nationalité des victimes. En outre, des dégâts ont occasionné l’arrêt de l’usine de traitement d’uranium.



Le Niger a subi ces dernières années plusieurs attaques et enlèvements perpétrés par des groupes islamistes.



Toutefois, le double attentat d’hier est le premier du genre dans l’histoire de ce pays très pauvre engagé depuis début 2013 contre des mouvements djihadistes, au Mali voisin, aux côtés de troupes françaises et africaines.



L’attaque revendiquée par les djihadistes



Le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), l’un des groupes armés qui occupaient le nord du Mali depuis 2012 avant d’en être chassés depuis janvier 2013, a revendiqué la double attaque contre « la France et le Niger pour sa coopération avec la France dans la guerre contre la charia (loi islamique, N.D.L.R.) ».



Ce groupe, également accusé de trafic de drogue, a déjà commis plusieurs attentats-suicide dans le nord du Mali depuis la reprise de cette région par les troupes françaises et africaines. 

Mais c’est la première fois qu’il revendique de tels attentats en dehors du Mali et de l’Algérie. Les autorités nigériennes regardent vers la Libye voisine « en train de devenir un sanctuaire des terroristes », selon un haut responsable civil de la région d’Agadez.

François Hollande a averti que Paris appuierait « tous les efforts des Nigériens pour faire cesser la prise d’otages » et « anéantir » les auteurs des attaques. « Il ne s’agit pas d’intervenir au Niger comme nous l’avons fait au Mali mais nous aurons la même volonté de coopérer pour lutter contre le terrorisme », a déclaré le président français.

Le groupe nucléaire a, quant à lui, annoncé un renforcement de la sécurité sur ses différents sites. Sept employés d’Areva et d’un de ses sous-traitants avaient été enlevés en septembre 2010 à Arlit par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Quatre Français restent toujours aux mains de leurs ravisseurs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire