c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mercredi 11 décembre 2013

Louvois : Le Drian veut un nouveau logiciel de soldes dans un délai d'un an

Louvois : Le Drian veut un nouveau logiciel de soldes dans un délai d'un an
Le système informatique qui remplacera Louvois, le logiciel défectueux de paiement des soldes des militaires, devra être testé et choisi dans un délai "très court", "un an", a annoncé mardi Jean-Yves Le Drian, lors d'un déplacement à Varces (Isère).
Le ministre de la Défense a confirmé devant les chasseurs du 93e régiment d'artillerie de montagne sa décision d'abandonner Louvois, "ce logiciel en perdition", "qui ne fonctionnera jamais correctement", responsable de multiples dysfonctionnements depuis son entrée en fonction en 2011.
Jean-Yves Le Drian s'est fixé pour objectif de commencer dès 2015 "la bascule" sur le nouveau système.
Mais en maintenant une double commande jusqu'à ce que ce nouveau dispositif ait fait ses preuves.
"Pour ne pas reproduire les erreurs du passé", le ministre a décidé de confier la mise au point du nouveau logiciel "à de grands professionnels".
Un "dialogue compétitif" sera ainsi lancé prochainement auprès de professionnels des systèmes d'information qui devront proposer un nouveau dispositif.
"A ces professionnels spécialisés, je vais donner un an, c'est un délai très court", a-t-il souligné, en rappelant que Louvois a été bâti sur une vingtaine d'années.
Il est cependant "essentiel pour concevoir, puis tester, vérifier, ajuster le prototype, et pour finir faire le bon choix, celui d'un système qui répondra à nos attentes", a poursuivi M. Le Drian.
Dans l'attente du nouveau système, il va falloir continuer avec Louvois, en tentant d'en limiter les dysfonctionnements, a-t-il souligné.
Le ministre a annoncé la semaine dernière l'abandon de Louvois, un système qui continue de générer des erreurs, en plus ou en moins, dans le calcul des soldes, malgré de multiples interventions pour tenter de le stabiliser.
Le ministre a choisi de s'exprimer à Varces, où il y a tout juste un an il avait, dit-il, pris conscience de l'ampleur du problème Louvois.
Il était entouré pour l'occasion des principaux chefs d'état-major des armées.
Depuis 2011, des dizaines de milliers de militaires ont vu leurs soldes amputées, voire pas payées du tout, alors que certains d'entre eux servaient en opération extérieure, en Afghanistan ou au Mali, laissant leurs familles dans de graves difficultés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire