c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mardi 4 mars 2014

Encore un incident à bord d’un sous-marin de la marine indienne


 


La marine indienne accumule les incidents depuis l’explosion à bord du sous-marin INS Sindhurakshak, en août 2013, alors qu’il était à quai, à Bombay. Récemment, la presse du pays en a dressé la liste : au total, 8 ont été constatés, avec des degrés de gravité divers, au cours des 6 derniers mois.

Et il faudra en compter un neuvième, avec l’incendie qui s’est déclaré à bord d’un autre sous-marin de la classe Kilo INS Sindhuratna, d’origine russe. Le navire effectuait des essais à 50 km au large de Bombay après une période d’indisponibilité pour entretien quand un feu a pris dans le 3e compartiment, c’est à dire celui des batteries.

Le système d’extinction automatique s’est alors mis en marche, dégageant ainsi du freon, un gaz toxique qui remplace rapidement l’oxygène dans les espaces confinés. Sept marins qui en ont inhalé ont été évacués par hélicoptère. Seulement, deux autres sont portés disparus, selon un responsable de la marine indienne qui a tenu à rester anonyme.



Cet incident rappelle celui qui s’était produit à bord du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) K-152 Nerpa, en novembre 2008, au cours d’essais au large de la Sibérie. Là, 20 sous-mariniers russes y avaient perdu la vie après avoir été intoxiqués par du freon. Actuellement, ce navire, de classe Akula, est loué pendant 10 ans par la marine indienne, qui le met en oeuvre sous le nom de Chakra.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire