c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



vendredi 18 avril 2014

Mali : des soldats français libèrent cinq humanitaires maliens capturés en février

Ils ont été libérés de leurs ravisseurs du Mujao par les forces armées françaises. Ils sont en bonne santé, annonce l'Elysée.


Des soldats français patrouillant dans les environs de Tombouctou (Mali), en octobre 2013.
Des soldats français patrouillant dans les environs de Tombouctou (Mali), en octobre 2013. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

L'Elysée a annoncé, jeudi 17 avril, "la libération des cinq humanitaires maliens capturés le 8 février par un groupe terroriste" lors "d'une action des forces armées françaises" conduite dans la matinée au nord de Tombouctou, ville du centre du Mali. "Quatre d'entre eux sont des employés du Comité international de la Croix-Rouge", rappelle la présidence française, dans un communiqué conjoint des présidents français et malien François Hollande et Ibrahim Boubacar Keïta. Les ex-otages "sont en bonne santé", ajoute le communiqué diffusé par la présidence française.
Les deux présidents "expriment leur soulagement et adressent leurs félicitations aux militaires français qui ont permis aux cinq hommes détenus par les terroristes de recouvrer la liberté", poursuit-il. Quant au président malien, il "remercie et adresse sa profonde gratitude à son homologue François Hollande pour l'engagement de la France aux côtés du Mali depuis 2013". "La France et le Mali demeurent résolument engagés, aux côtés d'autres Nations, dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, et le narco-trafic dans le Sahel", poursuit le communiqué.
L'enlèvement des cinq humanitaires avait été revendiqué par le Mujao, Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest . Leur véhicule avait été intercepté entre Kidal (extrême nord-est du Mali) et Gao (nord-est). Le Mujao est un des groupes alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui ont occupé le nord du Mali en 2012 avant d'en être en partie chassés par une intervention militaire internationale lancée début 2013 à l'initiative de la France, et toujours en cours. Le mouvement était particulièrement présent dans la ville de Gao, et dans sa région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire