c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



vendredi 20 juin 2014

Thales veut exporter son véhicule blindé Hawkei

 


hawkei-20140617

En décembre 2011, à l’issue d’un appel d’offres lancé dans le cadre du programme Land 121 Phase 4, destiné remplacer ses Land Rover, l’armée australienne sélectionna le véhicule protégé léger (PVM-LM) Hawkei, soumis par Thales Australie. L’enjeu était alors de taille puisqu’il était question de livrer, à compter de 2015, et sous réserve d’un feu vert gouvernemental final, 1.300 exemplaires pour un montant total de 1,1 milliard d’euros.

Les Hawkei doivent tous être produit à Bendigo, en Australie. Ce véhicule 4×4 de 7 tonnes est en mesure de transporter 6 soldats tout en leur offrant une haute protection contre les tirs d’armes légères et les engins explosifs improvisés, grâce à un blindage conçu à base de matériaux composites fourni par l’entreprise israélienne Plasan Sasa.

Aérotransportable, le Hawkei dispose d’une autonomie de 600 km et peut rouler à la vitesse maximal de 130 km/h (100 km/h en croisière). Il se décline en 4 versions : reconnaissance, transport, liaison et commandement. « Le Hawkei est aujourd’hui le choix qui s’impose pour les opérations n’offrant qu’un nombre limité d’options en termes de point d’entrée », fait valoir Thales.

Jusqu’à présent, il n’a été commandé que par l’armée australienne. Mais visiblement, Thales entend trouver d’autres marchés pour ce PVM-LM puisque l’industriel a présenté, lors du salon de l’armement aéro-terrestre Eurosatory, une version destinée à l’exportation. Pour l’anecdote, l’un des principaux changements est… d’avoir placé le volant à gauche.

« Nous avons développé le Hawkei en ciblant dès le départ le marché international, sur la base d’une plateforme extrêmement performante en termes de protection, mobilité et charge utile à un prix maîtrisé. Ce véhicule peut être configuré pour répondre aux besoins spécifiques des pays soucieux de protéger efficacement leurs troupes sur les théâtres d’opérations », a expliqué Chris Jenkins, le Pdg de Thales Australie.

Pour séduire les acheteurs potentiels, l’industriel a indiqué ne pas être hostile à l’idée que les véhicules soient assemblés localement. « La conception modulaire du Hawkei permet à Thales de mettre en œuvre des transferts de technologie vers les pays où l’industrialisation peut être réalisée à moindre coût, donnant ainsi aux clients la possibilité de développer localement leurs propres capacités de mobilité protégée, avec les compétences associées », a encore affirmé Chris Jenkins


Laurent Lagneau
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire