c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



vendredi 8 août 2014

Paris prêt à soutenir les forces engagées contre l'EI en Irak

 

 
 
 
 La France est prête à apporter son soutien aux forces engagées pour bloquer l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak, a annoncé François Hollande après un entretien téléphonique avec le leader des Kurdes d'Irak.
 
De source diplomatique française, on souligne que l'aide envisagée par la France est d'ordre technique et qu'aucune aide militaire a proprement parler n'est à l'ordre du jour.
Le chef de l'Etat français a souligné dans un communiqué que la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu qui aura lieu ce jeudi soir à New York à la demande de Paris avait pour but de "mobiliser la communauté internationale contre le terrorisme en Irak et afin qu’aide et protection soient apportées à toutes les populations en danger".

François Hollande et Massoud Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan, "ont marqué leur volonté de coopérer pour bloquer l’offensive menée par l’Etat islamique dans le nord-est de l’Irak", peut-on lire dans ce texte.

"La persécution par ce groupe terroriste des minorités religieuses, notamment Chrétiens et Yazidis, constitue un crime d’une extrême gravité", poursuit la présidence.

"Le chef de l’Etat a confirmé la disponibilité de la France à apporter un soutien aux forces engagées dans ce combat", dans lequel les Kurdes sont en première ligne.

Selon des témoins, les djihadistes de l'EI se sont emparés jeudi de trois localités supplémentaires dans le nord de l'Irak, dont celle de Tel Kaif peuplée en majorité de chrétiens.

Les combattants de l'organisation sunnite, qui a proclamé un califat dans les zones qu'elle contrôle en Syrie et en Irak, se sont rendus maîtres des villes de Makhmour, Tel Kaif et Al Kouair, ajoutent ces témoins.

Des habitants de Karakoch (Bakhdida), principale ville chrétienne du pays située au sud-est de Mossoul, se sont enfuis avant l'arrivée des djihadistes.

(Yves Clarisse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire