c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mardi 9 septembre 2014

Quoi pour la coalition irakienne ?


Les Rafale, qui ont déjà fait la guerre en RCA, au Mali, en Libye et en Afghanistan semblent tout désignés pour une telle mission, sur les Mirage 2000D. D'abord ils emportent un canon qui peut s'avérer fort utile pour de l'appui aérien, ils sont aussi bimoteurs, alors que les réacteurs M53 ont quelques ratés (statistiques, mais bien réels) actuellement. En outre, leur capacité d'emport en munitions est aussi bien plus large. 

Plus polyvalents, ils seront donc évidemment de la partie ce qui ne peut pas non plus nuire à leur visibilité commerciale. Pour la première fois, la France tiendrait donc deux plots opérationnels simultanés de Rafale, un au Tchad, et l'autre dans le Golfe (mais où?), ce qui aurait un impact à la fois sur les lots de déploiements, mais aussi obligerait de fait les forces aériennes stratégiques (FAS) à augmenter encore leur cotisation aux opérations conventionnelles (après avoir impliqué ses chasseurs en Libye puis dans la BSS). Elles tiennent déjà le plot tchadien...

La France a dit qu'elle n'irait pas au sol, c'est évidemment une formule pour le 20h, puisque ses forces spéciales et clandestines sont déjà à l'oeuvre, même si c'est à petite échelle. Il est de toute façon illusoire de penser qu'on puisse gagner un conflit de ce type sans éléments de ciblage et de liaison au sol : en Libye, plusieurs dizaines de commandos du CPA 10 et du 13e RDP avaient fait leur travail habituel dans ce domaine. Et la France n'a eu qu'à s'en féliciter.



La question d'engager le groupe aéronaval peut aussi se retrouver sur la table, dans la mesure où il devait, en début d'année prochaine, être mobilisé pour des opérations dans le golfe persique, sous commandement américain, à l'instar de ce qu'il avait réalisé il y a quelques mois, avec semble-t-il, un beau succès d'estime dans le coeur des marins américains. Accélérer son calendrier de déploiement ne poserait pas de problème particulier à la marine, et ce serait un signal politique évident à nos alliés, sur le registre, "vous voyez, la France engage même son GAN".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire