c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



jeudi 30 octobre 2014

Un chutops du CPA 10 est mort dans l'Adrar

L'ANT-TRN rend hommage à ce soldat qui a fait don de sa vie pour notre protection , nous adressons nos sincères condoléances à sa famille .

C'est l'Elysée qui l'annonce ce soir, après information des proches : un sergent-chef du CPA 10 est 

Deux autres militaires français ont été blessés. Selon le site Veterans-Jobs-C, une vingtaine d'adversaires ont été "neutralisés". L'EMA, lui, évoque un assaut héliporté, sous couvert de la chasse.

Ce sous-officier de 32 ans, le SGC Thomas Dupuy, participait avec ses camarades du COS à l'attaque nocturne sur un camp, qui hébergeait "une trentaine" d'adversaires selon un communiqué du ministre diffusé à 20h30. Le ministre déclare ce soir poursuivre les opérations dans cette même zone.

le SGC Thomas Dupuy est le deuxième de l'unité à mourir dans la guerre aux groupes terroristes : le caporal-chef Sébastien Planelles avait été tué en Afghanistan, aux côtés d'un infirmier de la marine, Frédéric Paré, en août 2006, par une attaque à l'IED.

Ce commando du CPA 10 est le 11e militaire français à perdre la vie dans la bande sahélo-saharienne (et le premier de l'opération Barkhane). Le premier mort de l'opération Serval, appartenait lui aussi aux forces spéciales : le commandant Damien Boiteux, du 4e RHFS, avait été tué aux commandes de sa Gazelle le 11 janvier 2013. Le 1er RPIMa avait aussi perdu un homme, le caporal-chef Stéphane Duval.

Deux GCP du 2e REP sont morts dans l'Adrar : Harold Vormezeele, en prélude aux combats de février 2013, et le sergent Marcel Kalafut
 
Marc Espinal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire