c

BIENVENU SUR LE BLOG DE L'ASSOCIATION DES TITULAIRES DU TITRE DE LA RECONNAISSANCE DE LA NATION ET DU CIVISME ET DÉVOUEMENT SECTION SUISSE.
« Personne n'est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix, les fils ensevelissent leur père ; dans la guerre, les pères ensevelissent leurs fils. » Hérodote



mercredi 30 septembre 2015

La Poste aux armées, c'est fini ! 2015, année de la mise en sommeil du service de la Poste Interarmées



Par une belle matinée ensoleillée du printemps, le 22 mai 2015, a eu lieu au Fort Neuf de Vincennes la cérémonie de fin des activités de la Poste Interarmées, clôture effective le 30 juin suivant ; exit donc le service de la Poste aux armées comme tous les militaires de notre génération l'ont connu, c'est-à-dire des personnels de l'ex-ministère des Postes, Télécommunications et Télégraphe (PTT), ensuite du groupe de La Poste, détachés au ministère de la Défense sur la base de leur volontariat à servir « en tout temps et en tous lieux » au sein du service de la Poste aux armées, sur le sol national mais aussi en participant aux Opérations Extérieures (OPEX). Ces personnels étaient assujettis au règlement de discipline général des armées, c'est-à-dire principalement à porter l'uniforme avec un grade d'assimilation en rapport avec le grade administratif détenu chez l'opérateur civil, bien évidemment à avoir une tenue irréprochable, ce à quoi chacun s'y employait avec bon cœur.
Mais en ce vendredi de fin mai, les cœurs étaient bien tristes et personne parmi l'assistance composée d'anciens du service et des derniers effectifs encore en activité n'aurait imaginé qu'au début de leur premier engagement de détachement à la Défense, ils auraient eu à connaître pareille situation. Ils avaient tous connu et servi en de nombreux services disséminés de par la France (chaque région militaire avait ses bureaux postaux militaires –BPM- et ses bureaux postaux navals –BPN-) et le Monde, époque où la Poste armées rayonnait encore le long du Rhin (FFA), sur la corne de l'Afrique (Djibouti), l'Afrique centrale (Gabon, Tchad et Centrafrique), l'Afrique de l'Ouest (Côte d'Ivoire) au Moyen Orient (Liban), l'Asie Centrale (Afghanistan, Tadjikistan et Ouzbékistan) et en Polynésie Française lors des campagnes des tirs atomiques. Les personnels de la Poste aux armées devenue interarmées ont principalement servis sous le drapeau français, mais aussi celui de l'ONU, de l'OTAN et de l'Europe comme ce fut le cas au Nord Est du Tchad lors de la crise avec le Sud-Soudan.
Par son ordre du jour numéro 6/2015, le Major Général des Armées, le Général d'armée aérienne Gratien Maire reprend le palmarès éloquent de la Poste aux armées depuis sa création : 
«... La poste interarmées, qui porta aussi les noms de poste militaire et navale et poste aux armées, a été déployée sur tous les théâtres d'opérations. Elle a été de tous les engagements, de toutes les épopées des armées françaises, avec efficacité et discrétion. Fidèles à leur vocation de service, les postiers militaires ont accompagné les soldats de France partout où le  service des armes les appelait. C'est leur honneur, c'est votre honneur, c'est l'honneur de la poste aux armées.
La poste aux armées s'enracine dans l'histoire. Elle a été créée par Louvois, surintendant des postes et secrétaire d'Etat à la guerre de Louis XIV. Aujourd'hui, ce sont 350 ans de service qui ont été accompli. Depuis le XIX siècle, vous avez été engagés à de multiples reprises : expédition d'Espagne en 1823, conquête de l'Algérie 1830 - 1847 et du Maroc 1904-1934, Crimée 1954, Madagascar 1895-1897, Syrie 1820-182, expédition de Norvège en 1940, Fezzan 1942, Lybie-Cyrénaïque 1942, Corée 1950-1953, Indochine 1950-1953, Indochine 1946-1954 où 15 postiers militaires sont morts pour la France, guerre d'Algérie 1954-1962 pendant laquelle 9 postiers militaires sont également tombés au champ d'honneur.
Vous avez été de toutes les opérations extérieures depuis 1962 sur le continent africain, dans les Balkans,  au Moyen-Orient, en Asie et au Levant. Les trois sous-officiers blessés au Liban ces dernières années témoignent de votre engagement.
 

Vous avez toujours été le trait d'union entre les militaires en mission et leurs familles. Elles vous sont profondément reconnaissantes de la qualité et la permanence de lien.
 

Vous avez joué un rôle essentiel dans la préservation de la capacité opérationnelle de nos forces. Vous avez partagés les risques de vos frères d'armes, vous en  avez  aussi partagé les valeurs : la fraternité, la volonté, l'abnégation mais aussi l'excellence. Vos anciens, ici présents, ont tenu à vous entourer en ce jour solennel. Ils vous regardent et peuvent se regarder avec fierté pour la tâche accomplie. Je les en remercie ».

C'est sur la place d'armes du Fort Neuf de Vincennes où les représentants de  l'ensemble des principaux services de la base interarmées de Défense étaient réunis pour cette émouvante et ô combien solennelle cérémonie de la mise en sommeil du service de la Poste aux armées qui s'est traduite par le roulage du fanion. Ce fanion qui sera ensuite remis au Service Historique de la Défense (SHD) de Vincennes, au département de la  symbolique afin d'être exposé dans une vitrine ».
Face aux exigences, principalement budgétaires et les rigueurs de l'obligation de passage par le code des marchés publiques, la Défense a lancé un appel d'offre afin de remplacer la Poste interarmées uniquement dans la partie « courrier » à l'international, c'est-à-dire la desserte postale des militaires français en opérations extérieures, sur une base militaire hors du territoire national et la desserte des bâtiments de la Marine nationale. Depuis 2012, une nouvelle structure dénommée : « Service postal à l'international pour la Défense – SPID » a été créée. Il s'agit d'une association de La Poste avec la Sodexo qui a donc emporté ce marché et ce pour une durée de quatre ans. Le premier bureau SPID a ouvert en octobre 2013 aux Emirats arabes unis à Abu Dhabi. Cette structure assure les transports « in et out » du courrier international à destination des militaires en opérations extérieures ainsi que la distribution des envois reçus par le biais d'agences postales implantées sur les théâtres d'opérations. Elles assurent la prise en charge des envois –lettres et colis- à destination de la France. Elles proposent la vente de produits préaffranchis (solutions d'affranchissement comme le disent maintenant les postiers « new look » customisés commerciaux, exit l'époque ancestrale où la notion d'usager prévalait sur tout autre considération mercantile de gammes tarifaires). D'ailleurs les postiers détachés de l'ancienne poste aux armées, dont nombreux avaient connu cette époque, et trop longtemps resté dans le giron de la Défense, gardaient encore dans leur façon de travailler cette notion essentielle de servir, service adapté aux besoins de la clientèle militaire et non des propositions de gammes de produits postaux ne représentant pas toujours un gage de rapidité et de sécurité même si la prestation devenait parfois plus onéreuse en changeant de prestataire. Quid donc du bureau postal militaire « en campagne » OPEX, format miniature du bureau de poste de métropole avec ses services financiers (caisse nationale d'épargne, mandats, chèques postaux...) et bien évidemment toutes les prestations postales ayant trait au courrier en général. Maintenant image d'Épinal, mais la Poste aux armées véhiculait cette rassurante impression de posséder dans le camp militaire un petit bout de son pays, point de convergence des nouvelles à recevoir de la famille et amis, mais aussi à envoyer. 
Et pour reprendre la suite des propos du Général d'armée aérienne Maire dans son ordre du jour : « Un chapitre important de l'histoire de nos armées s'est refermé alors que cessaient les activités du dernier bureau actif de la poste interarmées à Kaboul le 31 décembre 2014. Vos camarades des armées, directions et services interarmées, saluent le remarquable dévouement  des  hommes  et  femmes  détachés des différents métiers de La Poste. En allant au bout de leur mission, ils ont parfaitement illustré ce que veut dire « servir ». 
Dans quelques instants votre fanion va être roulé, consacrant symboliquement la mise en sommeil du service de la poste interarmées. Cette prise d'armes, est pour beaucoup d'entre nous, un moment d'émotion, voire de tristesse légitime. Elle le sera également pour nos armées, qui voient s'éteindre de ses services les plus anciens.
 

Au nom de tous les militaires et de leurs familles, j'exprime toute ma gratitude en témoignage des éminents services que vous avez rendus aux Armées et de l'exemple que vous avez donné ».
L'année 2015 restera pour l'ensemble des personnels ayant servis à la Poste aux armées-Poste interarmées, militaires assimilés, militaires pour emploi, vaguemestres et agents postaux, l'année de la fin d'une aventure basée sur « le service » et « la logistique ». Une aventure à dimension humaine où chaque militaire en un lieu donné, quel que soit le grade, avait la même attente et s'investissait pour le meilleur de la collectivité. Gageons qu'avec la nouvelle forme de desserte postale il en soit de même pour ceux engagés loin de la mère patrie.
Septembre 2015. Patrice MOURNETAS. Président de l'amicale de la Poste aux armées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire